WORSHIP MOMENT WITH TIM KAYZER

Un proverbe hollandais dit je cite : “la gratitude explique le passé, apporte la paix pour le présent et crée une vision pour l’avenir.”

Cette pensée est très bien représentée dans la dernière production musicale “Comment Ne Pas Te Louer” du jeune prodige TIM KAYZER accompagné par notre Mr le Fiang – le Way – le Yamo natioanal à savoir TENOR.

Avant de décrypter le videogramme, nous présenterons d’abord l’auteur de ce chef-d’oeuvre musical ; puis nous raconterons l’histoire / origine des auteurs du sample qui a été brillament valorisé sur cette chanson.

QUI EST TIM KAYZER ?

Tim Kayzer

De son vrai nom TECHEKAM IDRISS MIGUEL, TIM KAYZER est un jeune camerounais originaire de l’Ouest du Cameroun. Il a grandi entre Douala et Yaoundé et se met à rapper en autodidacte à l’âge de 13 ans. Il persévère et un jour elle paye lorsqu’il est sélectionné pour le HIP HOP TALENT SEARCH. Malheureusement, il ne gagne pas le concours mais plutôt en expérience et en visibilité.

Cet échec va le pousser à redoubler d’efforts et en 2017, il nous revient avec des freestyles qu’il poste sur les réseaux sociaux qui vont accroître sa notoriété et attirer les regards du label AGC MUSIC sur lui qui le signe 01 an plus tard, ainsi que de TENOR qui l’invite à faire la première partie de son concert au PAPOSY.

AGC Artist

Après avoir sorti 02 gros projets à savoir #JUTSU (en 03 parties) en 2019 et MOOD #EnAttendantle Déconfinement (en 04 parties) en 2020 ; ainsi que quelques titres tels que « Mon Peuple » et  » Scission », TIM KAYZER impose sa loi ave son nouveau titre  » Comment Ne Pas Te Louer » en feat avec TENOR. La chanson mise en valeur est celle du célèbre groupe camerounais les TAKAM 2 dont voici l’histoire.

L’HISTOIRE DES TAKAM 2

TAKAM 2

Beaucoup d’entre nous connaissons le groupe TAKAM 2 grâce à leur musique (qui est l’un des patrimoines culturels du cameroun) mais très peu connaissent leur histoire que voici.

TAKAM 2 est un groupe musical camerounais formé par 02 cousins à savoir JEAN et MICHEL TAKAM.

Jean et Michel viennent d’une lignée royale de part leur arrière grand-père SA MAJESTÉ Feue TAKEM qui était Fô’o (Chef) BAMENDJOU (village camerounais situé dans la région de l’Ouest du Cameroun.) Leur attachement à la musique vient également de leur famille car on y retrouve des artistes (chaque personne joue d’un instrument).

Le refrain  » wa wa hou wa »qui va devenir une référence musicale camerounaise est un héritage familial. Le père de Michel premier commerçant des kola dans la ville de Garoua, fredonnait cette chanson lorsqu’il ramassait les fruits au pied des kolatiers. Il l’a apprise chez son père (grand-père de Jean et Michel) qui la fredonnait lorsqu’il s’occupait de ses patients (il était tailleur de dents et tatoueur).

Avec cet or dans leurs mains, Jean et Michel quittent leur village natal pour aller « se chercher » à Yaoundé en devenant commerçants tout en étant musiciens dans leur temps perdus

Mais les 02 cousins décident de faire de leur passion leur métier et en 1985, ils forment le groupe TAKAM 2.

Ils se sont donnés pour mission de valoriser le patrimoine culturel camerounais en général mais bamiliké en particulier. Au travers de la langue (le NGUEMBA), le tissu des tenues de scène (le NDOP), le sac (le tak ou tag) les sandales (METAMPLOBA) et les rythmes traditionnels (le MAHOP, le KEGNA, le CALI, le POMADJONG, le SAMALI, le KOUODJANG) qu’ils appellent LOSSI (lève-toi), l’instrument traditionnel (le MEKONGTCHOUAH), les TAKAM 2 mettent en lumière les richesses de chez nous.

Le Mekongtchouah

Quelques temps après la formation groupe, ils offrent leur premier spectacle au Centre Culturel Camerounais. Celui-ci est tellement apprécié et demandé que 04 ans plus tard, TAKAM 2 sort son premier album composé de 06 titres (enregistré à la maison de la radio à yaoundé ; et arrangé en France) qui n’aura pas un franc succès.

Malgré cet échec et le refus des producteurs locaux de produire leur style musical, le groupe ne se décourage pas. Et en 1992, avec l’aide et le soutien de BONAVENTURE TAKOUKAM (Cameraman, Directeur photo, Cinéaste de renom décédé le 15 Septembre 2006) il réalise le clip de la chanson « KOUANG »(qui signifie la bague)

Extrait de la video « Kouang »

Ce clip va lancer la promotion de leur nouvel album qui sera de très courte durée. Un incendie ravage le marché mokolo et emporte avec lui 10000 des 11000 cassettes que le groupe avait en stock. Ce malheureux incident va également affecter leur tournée qui sera un fiasco total.

En plus d’être un coup dur financier pour eux, ce malheur est aussi physcologique parce que Michel va vendre certains de ses terrains afin de rembourser une partie des dettes contractées pour la promotion de l’album. Il va également faire 02 ans de prison et le groupe va disparaître de la scène musicale pendant 08 ans.

En 2000, le groupe TAKAM 2 signe leur retour avec la chanson « NING CHĒ NING » (connaître quelqu’un) qui est un succès phénoménal. Alors qu’il est entrain de surfer sur la vague du succès, l’un des membres à savoir Jean TAKAM tire sa révérence le 30 Juin 2002 et laisse Michel dans une très grande tristesse.

Cette lourde perte va pousser Michel à prendre la décision d’arrêter la musique. Mais le soutien de ses proches et de quelques personnalités du pays vont le renvoyer en studio et en 2004, le groupe (reconstitué) sort son 3ème album intitulé MUMÉ NGNÉ (le frère d’autrui) qui est un hommage à Jean TAKAM.

Groupe Takam 2 reconstitué

En 2010, le groupe compose une chanson aux victimes du 11 Septembre qui marque leur énième retour. En 2015, nouveau coup dur. Serge, un des membres du nouveau groupe TAKAM 2 décède de suite d’accident. Le groupe va disparaître de nouveau pour nous revenir en Avril 2020 avec leur nouvelle vidéo « WO YA YA » que pouvez découvrir sur leur chaîne Youtube.

CNPTL: DÉCRYPTAGE

#CNPTL

Au travers de cette vidéo, TIM KAYZER transmets 2 messages qui sont : l’action de grâce de la part de l’artiste qui remercie l’Éternel pour tout ce qu’il fait pour lui ; et la valorisation de la culture camerounaise.

Ces messages sont bien représentés au niveau du rythme et texte de la chanson ; des plans de la vidéo et de la présence de ses collègues et amis.

  • Le Rythme et le Texte

Le rythme musical choisi est celui qui pousse à la louange, à la danse, à la joie. Il est entraînant mais ne dilue en rien la profondeur du texte et le message qui y est transmis.

  • Les plans de vidéo

À ce niveau, nous retrouvons le côté spirituel au travers de l’église (où il se rend après avoir été confronté à une situation difficile) ; mais également des masques Bamilékés qui symbolisent les traditions et coutumes ancestrales africaines en général mais camerounais en particulier.

  • Le choix des couleurs
Couleur blanche

Ici, l’accent a beaucoup plus été mis sur la couleur blanche qui sied parfaitement à la chanson. La couleur blanche symbolise la pureté, la spiritualité dans toute sa grandeur. Elle symbolise aussi l’action de grâce, l’allégresse, un nouveau départ. Dans les cultures africaines,ceux et celles qui apportent des offrandes aux esprits sont toujours vêtus de blanc et parfois décorés de peinture blanche sur certaines parties du corps.

  • La valorisation du Made 237
Drapeau Camerounais #237

TIM KAYZER est fier d’être camerounais et le montre clairement. Il a mis en valeur l’une des traditions et coutumes camerounaise au travers de certains apparats portés uniquement par les chefs, les notables et initiés de la culture Bamiléké. À cet effet, le NDOP qui est un tissu exclusivement réservé à la famille royale et aux meilleurs de la chefferie ; mais qui s’est retrouvé vulgarisé au fil du temps.

La danse 237 n’est pas en reste grâce au MBOLÈ. Au niveau musical, nous retrouvons des artistes tels que : JOËL LA FLEUR (auteur du concept Mimbong mi mani bé), Le groupe TAKAM 2 (dont la chanson est samplée), PETIT BOZARD et TENOR (en featuring avec TIM KAYZER sur cette chanson)

Au niveau de la mode, TIM KAYZER était habillée par la marque MANDEO du Camerounais PAUL WILLIAM PONDI.

Mise en ligne depuis 03 mois, cette très belle chanson de CHEZ NOUS ne comptabilise qu’ environ 137000 vues (ce qui à mon avis est très très bas) Propulsons là au plus haut en la partageant au maximum car elle le mérite. Et n’oublions pas de consommer local.

Dress by MANDEO

https://m.youtube.com/watch?v=U8O_nH5XL-I

Let The African Vibrations Rain On You. #LTAVROY

Sources : je-djoss-trop.over-blog.com / http://www.mon-poeme.fr / fr.allafrica.com / http://www.wikipédia.com / http://www.journalducameroun.com / culture africaine Facebook / http://www.people237.com / http://www.wikiwand.com / Stéphaniedongmo.blogspot.com / http://www.cameroon-info.net

Crédits photos : fr.freepik.com / http://www.wikiwand.com / Tim Kayzer Facebook / http://www.mymp3tracks.com / fr.123rf.com

Publié par bantouqueen

Personne sympathique et Amoureuse de mon pays le CAMEROUN/CAMEROON de mon continent l'AFRIQUE .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :